Keyclic recherche un Business Dévelopeur en stage pour l'application Jaidemaville (H/F)

Curieux et ambitieux, vous souhaitez participer à une aventure entrepreneuriale hors-norme et contribuer à l’émergence d’une société pionnière dans son secteur, le tout dans un écosystème et un esprit Startup ? Welcome on board !

Mission :

En intégrant l’équipe Jaidemaville, :

  • vous participez à la démocratisation d’un service facilitant l´échange entre les citoyens et les élus avec un impact positif sur la société.
  • vous goûterez à l’aventure entrepreneuriale d’une jeune startup ambitieuse dans un secteur d’avenir forte d’une vision sur le long terme.
  • vous arriverez à un moment clé de la croissance de Jaidemaville et participerez activement à son développement au sein d’un environnement jeune et dynamique.
  • vous aurez la responsabilité totale de vos missions en forte autonomie.
  • vous ajouterez à votre C.V. une expérience incroyable !

Profil recherché :

En dernière année d’école de commerce ou équivalent, vous bénéficiez d’une première expérience commerciale et vous souhaitez vous inscrire à long terme dans une structure en pleine croissance. Vous justifiez d’une expérience probante en développement de clientèle BtoB idéalement chez un éditeur de logiciel en mode SAAS. Vous connaissez les cycles de vente longs auprès d’interlocuteurs de haut niveau.

Vous avez :

  • un excellent sens du relationnel,
  • de la ténacité, de la rigueur et du sérieux,
  • de la force de proposition et de la prise de lead,
  • du dynamisme et de la bonne humeur,
  • une forte implication et un tempérament entrepreneur,
  • une forte capacité de résolution de problème,
  • une attirance pour l’esprit startup vous attire,
  • une envie de challenges.

Le poste vous intéresse et vous vous reconnaissez dans ces dernières lignes ? Ce poste est à pourvoir ASAP donc n'attendez plus et envoyez votre CV à hello@keyclic.com

Jaidemaville séléctionné parmis les 365 initiatives du Gouvernement

On débute de bonne humeur cette semaine, en vous annonçant que Jaidemaville fait partie en 2015 des "365 initiatives pour réinventer notre Monde », soutenue cette année par le Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie.De l'amour !

Pour la 4ème année consécutive, efficycle vous présente sa sélection des 365 initiatives qui ont le plus marqué l’année par leurs actions concrètes et positives. Qu’elles émanent d’entreprises, d’associations, de territoires ou de citoyens, ces 365 initiatives sont une source d’inspiration et un bol d’air frais pour toutes celles et ceux qui voient le monde en mutation sous le spectre du respect des Hommes et de la Nature.

L’ « innovation des choses simples » est la ligne éditoriale qu'ils ont suivie pour sélectionner ces 365 initiatives. « En effet, elles ont toutes en commun leur ingéniosité empreinte de bon sens pour la préservation de relations solidaires entre les citoyens, et leurs actions limitant l’impact de nos activités sur l’environnement ».

Plus d'infos

Un séminaire audiovisuel Citoyen par des étudiants pour « Jaidemaville » !

Dans le cadre du séminaire audiovisuel, les étudiants de 3e année ont choisi de travailler sur la réalisation du film publicitaire de l’application mobile citoyenne Jaidemaville. L’ensemble de la promotion a donc été répartie en neuf équipes qui se sont organisées en véritables agences de communication. Pendant 15 jours, les étudiants ont suivi des cours et des ateliers pratiques auprès de trois professionnels spécialisés dans l’écriture, la réalisation et le montage audiovisuel.

Au programme : apprendre à rédiger un synopsis, une note d’intention, un scénario, un découpage technique. Ensuite, vient la pratique avec une formation sur le matériel et sur les techniques pour tourner et enfin une formation sur le montage.

Le brief demandait un film qui soit ludique, décalé, incisif et innovant afin de démontrer aux élus des mairies et aux citoyens que Jaidemaville est la meilleure application citoyenne pour leur ville et qu’elle peut améliorer la vie en communauté. Les étudiants devaient par ailleurs construire un dossier incluant une stratégie de diffusion du film en adéquation avec leur concept.

Chaque équipe a eu l’occasion de défendre son film lors d’un passage devant un jury composé de professionnel.

Que faire de son sapin après les fêtes ?

Chaque mois de décembre, ce sont 6 millions de sapins de Noël qui sont achetés pour décorer et donner l’ambiance de Noel. Mais que deviennent-ils, une fois les fêtes terminées ?

Les fêtes sont terminées et il faut maintenant penser à vous séparer de ce sapin que vous aviez si bien décoré il y a quelques semaines.

Attention, il est totalement interdit de le jeter aux ordures comme n’importe quel déchet.

Si beaucoup de conifères finissent leur vie, avachis et dépouillés, sur les trottoirs, cette pratique est pourtant prohibée ! Elle est même passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 150 €.

D’autres sapins sont lâchement abandonnés dans les sous-bois et forêts domaniales, sous prétexte qu’ils se décomposeront et que personne n’y verra rien ! Et bien contrairement aux idées reçues, l’accumulation de ces déchets végétaux et surtout des sapins en début d’année peut être nocive pour les sols des forêts. Sans oublier que ce dépôt est lui aussi passible d’une amende, jusqu’à 150 €.

Il serait dommage de payer autant alors qu’il existe des solutions pratiques et bien plus écolos pour se débarrasser de son sapin.

En campagne, rien de plus simple, vous pouvez le déposer, dépouillé de tous ses atours, à la déchetterie la plus proche. En théorie, c’est gratuit.

En ville, il existe deux solutions. De très nombreuses municipalités mettent en place des points de collecte de sapins, le plus souvent dans les espaces verts de la ville. Les habitants trouvent toutes les adresses sur les dépliants municipaux et sur les sites officiels de chaque ville.

Certaines municipalités organisent, dès les premiers jours du mois de janvier, des tournées de ramassage spécifiques en informant au préalable les habitants.

Dans tous les cas, plusieurs exigences : que le sapin ne soit pas floqué, c’est à dire recouvert de neige artificielle, qu’il soit dépouillé de toutes ses décorations y compris les cheveux d’ange et, enfin, qu’il ne soit pas déposé dans un sac.

Chaque année, c’est quasiment une forêt de déchets verts qu’il faut traiter.

Tous les arbres déposés dans les lieux adaptés et/ou ramassés par les services des villes sont ensuite transformés en bois de chauffage, en copeaux ou en broya de sapin (sorte de compost). Ces copeaux et broya termineront leur vie dans les parcs et jardins des villes, au pied des massifs ou sous forme de paillage sur les sentiers des espaces verts municipaux. Grâce à ses propriétés anti-germinatives, le broyade sapin est un excellent désherbant naturel.

Si vous avez acheté un sapin en pot, vous pouvez le replanter, mais n’oubliez pas que le roi des forêts peut vite devenir très encombrant, jusqu’à 20 mètres de hauteur.